études et discussions sur la nature, le patrimoine, les énergies, etc ...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 de la rosée sur internet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Korrigan
Admin
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 45
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: de la rosée sur internet   Jeu 5 Juin - 11:34

Ce qu’internet nous apprend …

"Philosophus per Ignem"
"I N R I"
"Igne Nitrium Roris Invenitur" (par le Feu se découvrent le Nitre et la Rosée)…



"... la nature, dès le commencement du Printemps, pour se renouveler et mettre toutes les semences qui sont au sein de la terre, dans le mouvement qui est propre à la végétation, imprègne tout l'air qui environne la Terre, d'un esprit mobile et fermentatif, qui tire son origine du père de la nature; c'est proprement un nitre subtil qui fait la fécondité de la terre dont il est l'âme et que le Cosmopolite appelle le "sel-petre des philosophes".
Le Cosmopolite écrit : "Il y a dans l'air une invisible et secrète substance de vie"
Selon Macrobe, "Ros" ne désignait-il pas en effets le dieu mythologique, fils de "l'Air et de la Lune" ( "rosis" signifiant vigueur et santé).
les "Proverbes": « C'est par la Sagesse que l'Eternel a fondé la Terre. C'est par l'Intelligence qu'il a affermi les Cieux. C'est par la Science que les abîmes se sont ouverts; et que les nuages distillent la rosée »..
De Savignies : "Le rayonnement solaire le dissipe, la chaleur le volatilise, les nuages l'interceptent, le vent le disperse et l'empêche de se fixer, mais, par contre, les radiations lunaires le favorisent et l'exaltent. À la superficie de la terre, il s'unit a l'eau pure de la rosée qui lui sert de véhicule pour le règne végétal."
"Récréations Hermétiques" : "Tout le monde sait aujourd'hui que la lumière que la lune nous envoie n'est qu'un emprunt de celle du soleil, à laquelle vient se mêler la lumière des autres astres. La lune est par conséquent le réceptacle ou foyer commun dont tous les philosophes ont entendu parler; elle est la source de leur eau vive. Si donc vous voulez réduire en eau les rayons du soleil, choisissez le moment où la lune nous les transmet avec abondance, c'est-à-dire lorsqu'elle approche de son plein; vous aurez par ce moyen l'eau ignée des rayons du soleil et de la lune dans sa plus grande force..."
L'aimantation du "spiritus-mundi" et l'utilisation du précieux fondant, sous l'apparence de ces deux sels (de nature voisine) constitue donc la clef de l'Arcane majeur du "Feu Secret", voilée de manière sibylline par les anciens auteurs, à l'exception de l'auteur anonyme du " Mutus Liber" ou Livre Muet de l'Alchimie, qui fut rendu littéralement "parlant" grâce aux charitables et lumineux commentaires apportés par Eugène Canseliet (éd. J-J Pauvert, réédité récemment chez Suger).
Cette phase de confection des Sels est soigneusement décrite, par le menu, dans les planches I - IV- IX - XII -V - VI - VII. Si les planches IV - IX et XII s'appliquent a la récolte de l'influx astral, que le chercheur s'interroge nonobstant, quant à la présence et à la nature de ces deux animaux : le Bélier et le Taureau, qui ne désignent sans doute pas uniquement les deux mois zodiacaux du Printemps ! Sur la planche XII, Hermès s'empare définitivement de la précieuse liqueur dont il et si friand mais quelle substance voile-til sous cet aspect si robuste ?
Sur la planche V, on peut voir la jeune femme remettre un curieux "coagulum" à un Vulcain "lunatique" qui tient un enfant inanimé contre son sein. Ce "coagulum" réapparaîtra d'ailleurs dans des phases ultérieures sur les planches VI et VII.
Souvenons-nous s'il en était besoin que les plats accueillant l'énergie cosmique (planches IX et XII du mutus Liber") forment un triangle pointe en haut, symbole évident de l'élément feu!
"En convenant que tout ce que les Philosophes disent de sublime au sujet du Nitre est vrai, il faut en même temps convenir qu'ils entendent parler d'un Nitre aérien, qui est attiré en sel plus blanc que la neige, par la force des rayons du Soleil e de la Lune, par un aimant qui attire l'esprit invisible; c'est là la magnésie des Philosophes…"
"…vous aurez votre terre vitriolique dûment préparée et aimantée. Votre aimant ainsi préparé, il faut avoir un instrument de fer blanc comme un entonnoir qu'il faut mettre à demi-plein de votre aimant et exposez à l'air de la manière qui suit. Il faut placer et accommoder votre entonnoir de façon qu'il soit à l'abri des injures du temps, et par conséquent de la pluie, dans le temps des équinoxes, le mettant par exemple à une fenêtre, le col ou tuyau en dedans de la chambre, à la fenêtre du côté du levant. Vous y adapterez un récipient que vous juterez aux jointures, au bout d'un certain temps, on aura plus de deux pintes d'esprit universel ... " / Biblioth. Arsenal 8 S 12057/ Cf. P. Rivière : "Alchimie & Spagyrie : du Grand Oeuvre à la Médecine de Paracelse" éd. de Neustrie

dans la cabale phonétique, la rosée s'identifie avec le sel harmoniac ou armoniac, pour pline, le sel armoniac est le sel des sables, amnos = sable, mais en redressant la saga du sel, on découvre ammon-râ, le grand dieu solaire des égyptiens, symbolisé par un bélier, sel d'ammon ou scel de l'harmonie entre le ciel et la terre, c'est à l'équinoxe de printemps qu'il faut le prendre de préférence, le soleil entre dans le bélier au printemps … la rosée, en rendant philosophiques les fondants, provoque ultérieurement l'apparition de l'émail vert au blason, le fameux sinople, du grec sinôpis, terre de sinope laquelle est rouge, un changement de sens inexpliqué fait qu'il devint vert sans la rosée, il reste jaune et quelconque ...
« le souvenir que je garde de son atelier, c’est le four de taille modeste. Il n’y avait rien de très impressionnant à l’intérieur. Il tentait d’utiliser ou a utiliser les forces de la nature.Ces recherches portaient principalement sur la rosée matinale. Selon lui elle bénéficie des forces de la nuit, de la lune et des étoiles. Et de cette rosée, il receuillait le sel, un sel aux vertues bien spécifiques »
Dans la véritable Alchimie des Rose-Croix, un axiome doit être médité soigneusement : « Le grand Arcane est un esprit céleste descendant du soleil, de la lune et des étoiles, qui est rendu parfait dans l'objet saturnin par une cuisson continuelle jusqu'à ce qu'il ait atteint le degré de sublimation et la puissance nécessaire pour transformer les métaux vils en or. Cette opération s'accomplit au moyen du feu hermétique. La séparation du subtil et du grossier doit se faire avec soin, en ajoutant continuellement de l'eau ; car plus les matériaux sont terrestres, plus ils doivent être dilués pour être rendus mobiles. Continuez ce procédé jusqu'à ce que l'âme séparée soit réunie de nouveau au corps. »
Tout le processus est donc de séparer et de rassembler : corporiser l'esprit et spiritualiser le corps, ce, l'un par l'autre.
LES CAISSONS ALCHIMIQUES DE L'HOTEL LALLEMANT
N°28 : la rosée céleste
On a la représentation d'une sorte de cloche reliée à un anneaux par une cordelette, et de cette cloche ou pomme d'arrosoir s'écoule un liquide sous forme de gouttelettes au dessus du feu.
C'est le mariage sacré de l'eau et du feu, le début de l'opération.
Une allusion à la rosée céleste, au fluide cosmique
L'anneau est le signe de la foi et de la fidélité
Les gouttelettes affirment l'unicité de la matière


INRI

IGNE NATURA RENOVATUR INTEGRA
LA NATURE EST RENOUVELÉE ENTIÈREMENT PAR LE FEU

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
de la rosée sur internet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un conseil, le choix des cages pour gerbille sur internet!
» point de rosée
» Internet par WIFI en camping car
» Création boutique internet design et décoration
» Conseil sur achat de roséicolis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spagyrie :: Vertues des Pierres, des plantes & Spagyrie :: Spagyrie ...-
Sauter vers: