études et discussions sur la nature, le patrimoine, les énergies, etc ...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Soufre (HS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hudouriezh

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Soufre (HS)   Jeu 26 Juin - 13:09

Soufre (HE)


Avant toute chose cela est une méthode personnelle.
Je suis conscient qu’il en existe d’autre et même pointue.
Justement c’est faire partager un savoir avec d’autres.
Vérifier par soit même le résultat, qui du reste n’est pas définitif.
Le monde évolue, la méthode aussi.
Une chose aussi qu’il faut reconnaitre le bricolage est possible.
J’ai commencé en bricolant.
À la longue cela revient chère.
Le matériel de professionnel aussi. Si vous avez les moyens pas de problème.
La Spagyrie est une affaire de moyen, sérieux, courage, persévérance.
Une fois toutes ces choses réunies, vous découvrirez un monde merveilleux.

Extraction des huiles essentielles.



Lavande, plante de Mercure.
Se procurer au moins 300 gr de fleurs, pas plus d’un an de conservation. J’utilise la lavande (fleur de lavande bleue), pour des raisons de production plus facile. Qualité supérieure, production HS bonne.
La fleur de lavandin bleu est bonne, moins chère, moins productive. Cela peut être un bon début...
Je demeure dans le sud de la France, c’est la pleine saison. Production personnelle, alors pourquoi aller chercher ailleurs se que l’on a.

Le Carvi est d’un bon rendement. Facile à trouver dans le commerce d’épice.
Mais il sera question plus tard d’un sujet détaillé sur les plantes pour ce genre de travail.

Nous allons séparer le Soufre végétal de la plante, c'est-à-dire l’huiles essentielles du végétale de la plante (HS Lavande).

Première expérience :

La première façon de procéder c’est de disposé d’un ballon de 6 litres.



Un chauffe ballon 6 litres.


Si possible d’un extracteur d’huiles essentielles. Recommander.



Remplir le ballon à moitié d’eau de pluie. (Nous avons été gâtés ces derniers jours).
Au sujet de l’eau de pluie et faut prendre certaine précaution. « Prochain article ».
Mettre les 300 gr de fleur de lavande en macération eau tiède, température du corps, 37.5°.
24 heures sans fermentation.
Mettre en route le matériel, (voir photo).

il y à plusieurs type de matériel. Il faut choisir celui qui vous convient le mieux.

Sur la photo vous avez un extracteur à huile essentielle. Que j’ai fais préparer par un verrier artisanal.



La vapeur se condense dans le réfrigèrent et l’huile se dépose sur les parois. Le tout descend dans la chambre à décantation G, l’huile surnage et l’eau retourne dans le ballon B par le tube K, le robinet R permet d’élimer l’eau et de soutirer l’huile en fin d’opération.



Par expérience après une première extraction de la plante, je laisse reposer 24 heures le bouillon, et je refais une deuxième extraction. En opérant de cette façon on peut extraire le maximum HS de la plante. L’opération peut aller jusqu’à 3, 4 fois, selon la qualité de la plante et de sa provenance. Ainsi vous obtenez à peu près la même quantité.

Voilà vous avez obtenue le Soufre de la plante.

Ceci est un procéder. Il en existe d’autre que je d’écrirai par la suite.

Il faut récupérer le produit à l’aide d’une ampoule à décantation.
Laisser reposer à l’abri de la lumière au moins une semaine.
Ensuite extraire l’eau qui se trouve en dessous de HS.



Verser pour la conservation dans une petite bouteille colorée, (V.fig)
Voilà déjà un travail d’hercule.
Simple non.

Un personnage que j’ai rencontré, préconisait « lis et relis » donc relisez les textes pour bien s’en imprégner, en suivant cet adage certaine opération chimique dont la répétition persévérante conduit à un résultat (Spargyre). Ou alors « Cherche et tu trouveras ».

Réservez le jus d’extraction et fleurs de Lavande (fèces). Il servira à la conception de l’alcoolat (Mercure) c'est-à-dire distillation, ensuite calcination (sels) et enfin les cristaux.



Voilà, un bref exemple. Il y à beaucoup à dire et à développer.


Kenavo.


Dernière édition par hudouriezh le Dim 29 Juin - 11:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alséïde
Admin
avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Soufre (HS)   Jeu 26 Juin - 16:20

Superbe exposé, un labo qui va faire craqué Korrigan & un beau travail

si tu le permets, j'aurai deux trois questions :

le feu de sable et le chauffe ballon font ils le même effet pour ces extraction ?

quand je vois le résidu je me dis que la quantité de sel doit-être infime, ne peut-on calciner directement la plante pour obtenir plus de cendres et donc plus de sel ?

Citation :
Réservez le jus d’extraction et fleurs de Lavande (fèces). Ils serviront pour l’extraction des sels.

ce jus contient donc de eau de pluie + et l'alcooléat mercuriel ?

merci encore pour ce post

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spagyrie.lightbb.com
Korrigan
Admin
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 45
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Soufre (HS)   Jeu 26 Juin - 19:26

Bonjour hudouriezh ,

Citation :
Une chose aussi qu’il faut reconnaitre le bricolage est possible.
J’ai commencé en bricolant.
À la longue cela revient chèr.

pas tellement en fait, mais c'est surtout difficile d'arriver au même résultat qu'avec un matériel "pro"... pas mal de mes montages se sont avérés totalement inefficaces ...

concernant les questions, je me range derrière celles d'Alséïde appuyant celle sur le mercure ... si tu peux nous parler de son obtention à un moment ou à un autre, je serai comblé

Citation :
Au sujet de l’eau de pluie et faut prendre certaine précaution. « Prochain article »

je l'attends avec impatience drunken,

personnellement, j'ai la chance d'avoir de belles montagnes à proximité, je fais peut-être une erreur, mais je me contente de la filtrer dans un entonnoir gavé de coton ...

Amicalement
Korrigan

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hudouriezh

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: soufre (HE)   Sam 28 Juin - 11:17

Bonjour Alséïde, Korrigan

Feu :

« Le Feu est la réflexion la plus parfaite et la moins adultère, dans le Ciel comme sur la Terre, de la FLAMM UNE. C’est la VIE et la MORT, l’Origine et la Fin de toute chose matérielle. C’est le «Substance DIVINE ».

À ce stade d’extraction le feu de sable peut être utilisé, j’ai procédé avec ce genre de fourneaux à sable (chalumeau à gaz) que j’ai monté moi-même. Cela fonctionne très bien. Pour ma part, je suis venue au ballon électrique par commodité, il faut bien comprendre que c’est unique pour faire une extraction simple (HE). Par la suite pour sublimer le Souffre nous aurons besoin de différents Feux (qui ne sont pas tous bons pour une sublimation ) :

(Atorène (page 116) pour le chauffage, électricité est à proscrire sous toutes ses formes dans les trois phases de l’œuvre).
Je fais des expériences avec l’énergie solaire courant continue, j’étudie les vibrations que cela donnent. Pour l’instant les résultats son à médités, j’expérimente (résultat…. !!).


Chauffe ballon (électrique)
Bain de fumier
Feu de roue
Feu de sable
Feu Bain-marie
Feu de lampe
Feu de fer (limaille)
Feu de vide = chaleur solaire (que je chérie beaucoup)

Réservation des fèces :

Il est certain que la récupération des sels sera minime. Il faut ajouter de la plante fraiche et mélanger au résidu obtenu. Ils en seront plus riche et plus de quantités de convenance personnelle.
Il est possible de calciner la plante directement, ensuite mélangé la calcination obtenue avec la mélasse si possible au blanc. Ensuite vient l’opération des cristaux.

Les résidus végétaux provenant d’une extraction alcoolique n’est pas une opération aussi simple de prime abord. (Sujet Calcination…)

Les sels de la plantes ont un résultats différents selon que l’on calcine les résidus après ou avant extraction.

Fermentation, Alcoolat, Mercure :

Après avoir ôté le soufre végétal par distillation, nous avons une plante morte. Il n’y a que de l’eau de pluie. Cette eau de pluie a été sublimer plusieurs fois, afin de la purifier et la monter à son maximum de vibration. Dont l’explication viendra. Pour transformer en alcoolat ces fèces, nous devons procéder à une fermentation afin d’en séparer les divers éléments.
Il y a trois conditions pour réaliser une fermentation ou putréfaction :
- la présence d’un élément vivant
- composition ou état du corps à fermenter adéquats
- conditions de température selon la nature de la fermentation, présence ou absence d’air.
Cette extraction tue les ferments. Pour redonner de la vie, certain utilise de la levure de bière, mais c’est une erreur. La nature étant unique, il faut employer le ferment spécifique de la plante. Il faudrait disposer d’un ferment indéterminé, il n’en existe pas dans le végétal.
La formule est de mélanger avec la plante morte un peu de plante fraiche de même identité. Celle-ci aura subit aucun traitement et apportera les éléments nécessaires à la fermentation.

À cette plante macérée dans l’eau de pluie et sans son souffre extrait précédemment, ajoutons un peu de plante fraiche pour obtenir le départ de la fermentation en respectant les trois conditions suivantes :

Choix de l’élément ferment
Choix de la solution à fermenter et sa composition chimique
Choix de la température et de l’aérobie ou d’anaérobie.

Toutes les fermentations spagyriques végétales se contrôlent grâce à ces trois éléments
(À développer aussi….)

Ensuite il y a la distillation Philosophique….

SOLVE & COAGULA

(Eau de pluie j’y travail, patience.)

Hudouriezh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korrigan
Admin
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 45
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Soufre (HS)   Sam 28 Juin - 13:02

bonjour Hudouriezh,

tes posts sont décidement d'une rare qualité et riche d'enseignement, pour ma part, je n'utilise que quatre feux ( non par commodité, mais uniquement parceque je ne maîtrise pas les autres)

Feu de sable
Feu Bain-marie
Chaleur solaire
feu cru pour les calcinations
(je ne maîtrise pas encore le Feu de fumier alors qu'il me paraît essentiel)

si j'ai bien suivi, tu n'obtiens le mercure qu'après extraction du soufre et du sel ? (par une macération-putréfaction ?)

Amicalement
Korrigan

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hudouriezh

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Putréfaction   Sam 28 Juin - 13:29

Bonjour,

Exacte j’obtiens le mercure après extraction simple du Soufre. Ensuite il y a la fermentation (les fèces, Démarrage plus lent), distillation (Mercure), calcination (sel).
Il est aussi possible de partir de la plante fraiche. Surtout en se moment ou la chaleur est idéal dans une cave. On obtient des Mercures très riche.
Une bonne pèriode de fermentation ausssi, au moment des vendanges.
La, j’ai cocoté un Mercure de Lavande fraiche, directement. Il fermente à merveille.
C’est vrai que le fumier est une chose merveilleux, j’ai pratiqué ce genre de chaleur, lorsque j’étais en campagne Bretonne. L’idéal.

Cordialement.
Hudouriezh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Vache

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: Soufre (HS)   Lun 30 Juin - 8:24

Bonjour,

Quel matériel faut-il pour bien débuter en spagyrie (et son coût éventuellement ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hudouriezh

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Soufre (HS)   Mer 2 Juil - 16:15

Citation :
Quel matériel faut-il pour bien débuter en spagyrie (et son coût éventuellement ?)


Bonjour,

Quel matériel faut-il…

Hum… réponse « être ou ne pas être, Là est La question ».
Franchement je vous répondrais que j’ai commencé avec des « ça peu ».
Qu’est que des « ça peu ». Les amis(e) qui vous entourent, en d’autres termes des dons. Ces amis doivent être des familiers.

Faire de la spagyrie c’est soit le hasard qui vous conduit, soit la curiosité, soit l’expérience du feu (feu du fourneau, feu de la forge, enfin ceux qui travaillent avec le feu en général).
La curiosité peu y conduire, si le curieux n’a pas foie, la porte est fermée. Noble Art oblige, les intrus sont interdits.

J’ai commencé à lire les livres d’Alchimie de très bonne heure, en lisant ces livres, j’ai été déconcerté par le langage hermétique que j’y trouvais.
C’est très décourageant, enfin j’ai continué à chercher dans différente voie, comme la radiesthésie, recherche des énergies sacrées, géobiologie, au bout, vous rencontrer des personnes, des personnages.

Ces personnages au regard étrange, transmettent une ascendance. Lorsque que l’on « cherche on trouve. »
En parlant de choses et autres, les esprits ce croisent.
De bons conseils peuvent vous être donnés.

« Commence par la Spagyrie cela permet de mieux comprendre la pratique Alchimie. Si tu as du temps et de la patience, passe me voir un jour. Je t’expliquerais certaines choses. »
Un beau jour, je passe. Étrange Labo, pots de conserves, cocotte minute, tube de verre, caoutchouc, vraiment un Labo de premier prix. Mais il y a des résultats, car avec ce matériel de bricole, il y a des experts, quand je dis « la main habile »….

Voilà comment commencer la spagyrie. Avec les années, les fuites, les implosions, explosions sans grandes gravitées heureusement, je ne serais pas là pour écrire.
Les expériences poursuivies vous amène à aller voir s‘il n’y a pas du matériel plus adéquate. J’aime bien comprendre le comment du pourquoi. Et voilà l’inévitable le premier achat.
Ah, c’est quand même mieux quand on à du matériel étudié.
Il y a des maîtres en la matière, comme les verriers, à chacun sa spécialité. On peut étudier toutes sortes de métiers, les pratiquer c’est autre chose, à moins d’être un être hors norme, disons posséder la science infuse.

J’avoue que ça facilite certains travaux, et cela permet de travailler à d’autres tâches. Il faut bien se dire aussi que tout cela a un coût. Ce coût se traduit par des pécunes, le temps, la patience. Du matériel disons pro, ou que l’on imagine, puis passer à la confection du verrier, ce n’est pas donné…
La valeur à un coût.

Un chauffe ballon 6 litres environ : 76,70 €
Un extracteur d’huile il faut compter : 150,00 €
Ensuite vient la tuyauterie selon : 50,00 €
Accessoires divers selon l’inspiration du laborant. : 100,00 €
(Ampoule à décanter, réfrigérant, etc.…
c'est-à-dire la main habile.)
Total : 376,70 €
Cela approximatif ….
Juste pour une extraction d’huile essentielle.
Décourager…
Là est La question…

La passion n’a pas de prix, il ne faut pas rêver car on tombe dans le domaine de l’utopie, la persévérance est un atout. Toute personne qui s’intéresse à quelques choses avec passion un jour ou l’autre aboutira selon son état d’esprit et sa personnalité. C’est l’Art du Laborant, les moyens il en faut, mais ces moyens, sont-ils financiers ou persévérance.

Dernière chose :
L’apprentissage du silence des pensées, avec une écoute particulière ne pas confondre avec une méditation quelconque.
Ne pas s’imaginer que l’on est élevé spirituellement, sinon c’est le désordre…
Le silence inventif est un état long à acquérir et sans lequel il est absolument impossible d’aller de l’avant.
Écouter son conscient et non son subconscient.
Le deuxième point est l’imprudence du corps sur le plan psychophysique.
Troisième point qui fait aboutir à un échec, c’est ce sérieux problème avec soi-même qui empêche le phénomène anthropique de prendre toute sa dimension et ne favorise pas la « modification » de certaines constantes universelles et aussi la méconnaissance de l’Art du Laborant.
Enfin je voudrais dire que personne ne saura jamais à votre place, cela ne concerne que VOUS !!!

Ça n’a pas de Prix !!!
Voilà, j’espère avoir répondue à votre attente.

Cordialemement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Vache

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: Soufre (HS)   Jeu 3 Juil - 3:00

Merci pour ta réponse,

près de 400 euros, effectivement c'est une passion qui coute cher, surtout si il y a de la casse

Citation :
J’ai commencé à lire les livres d’Alchimie de
très bonne heure, en lisant ces livres, j’ai été déconcerté par le
langage hermétique que j’y trouvais.

et selon toi, quels sont ceux qui sont le plus accéssibles pour un débutant ?



LaVache
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hudouriezh

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Quoi Lire !!!!   Ven 4 Juil - 19:45

Bonsoir,

Avant toute chose je conseillerais ce site :

http://hdelboy.club.fr/plan_alchimie.htm#3_-_Symboles_alchimiques_et_spagyriques

Très complet en documentation.

Sur internet il existe des sites bibliothèques électroniques gratuits et payants. Bonne qualité.

Une fois bien documenté se rendre compte de visu, si l’on est curieux dans les bibliothèques nationales, universitaires etc…. . (Avoir le plaisir de consulter et feuilleter les ouvrages rares et œuvrés avec Art.)

La curiosité devenant de plus en plus accroc, recherche des livres dans les librairies, internet est un outil idéal de recherche.
Dans les livres modernes Patric Rivière, fait référence…..

Un ouvrage intéressant Atoren, le laboratoire alchimique (guy Trédaniel). Difficile à trouver.

Fucanelli, là c’est une bible qu’il faut savoir déchiffrer. D’où il faut avoir une connaissance de la Cabale (langue des oiseaux). Se qui pousse à consulter les écrits de Richard khaitzine et d’autres que je n’ai pas en tête. Mais ça ne résout pas le problème, par ce que la langue des oiseaux est personnelle. J’oubliais Grasset d’Orset.

LE BRETON Les Clefs de la Philosophie spagirique (1722). - Préface de René Alleau. Éditions Caractères,
1957.
POISSON Albert Cinq traités d'Alchimie. Editions Chacornac, 1893. 1) Le chemin du chemin, par
Arnauld de Villeneuve. 2) La clavicule, par Raymond Lulle. 3) Le miroir d'Alquimie, par Francis Bacon.
4) Le trésor des trésors, par Paracelse. 5) Le composé des composés, par Albert le Grand.
Le top les ventes aux enchères, mais là encore, ça ne dépend que de VOUS….. (PASSION)

Par où commencer :

PARACELSE.

Et a mon avis, avoir des connaissances en chimie, ça facilite les choses.
Point de vue tout à fait personnel.


Hudouriezh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Vache

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/06/2008

MessageSujet: Re: Soufre (HS)   Sam 5 Juil - 2:34

Merci hudouriezh,

j'ai commencer la lecture du site de hdelboy, mais une page renvoyant vers une autre etc, je crois que j'ai un peu perdu le fil

j'y retournerai demain,

Bonne nuit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hudouriezh

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Soufre (HS)   Mar 8 Juil - 18:58

Bonjour,
La Vache,
Voici un complèment de Livres à étudier.

Bien sûr se petit mot est adresser à tous.

La voie symbolique , de Raoul Bereaux, éd: Maçonnique de France

Théories et Symboles des Alchimistes, de Albert Poisson , Éditions Traditionnelles

Les douze clefs de la Philosophie, de Basile Valentin.

Miroir d'Alchimie *, de Roger Bacon .
      (*) Livres qu'on peut trouver sur : http://perso.wanadoo.fr/chrysopee/somalc.htm

Mutus Liber , et ses planches.

Le chemin du chemin , de Villeneuve Arnauld.

Cordialement.

Hudouriezh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soufre (HS)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soufre (HS)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fabriquer un dénitrateur sur soufre qui conait
» dénitrateur sur soufre ou RAC ou RAH ?
» Cherche soufre micronisé
» soufre pour l'oidium????
» soufre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spagyrie :: Vertues des Pierres, des plantes & Spagyrie :: Spagyrie ...-
Sauter vers: